France, pays de vieux.

Publié le par p0yp0y

Dans les années 1977 environ, la France découvrit le Disco, cette non-idéologie musicale rythmée qui a fait danser des tonnes de jeunes de l'époque dans un monde occidental insouciant n'ayant cure des crises que connaissait notre planète durant cette période achevant de flanquer Les Trente Glorieuses dans un passé déjà lointain...
Pour revenir au cas de la France, giscardienne, il est difficile aujourd'hui de se faire à l'idée qu'à cette époque notre pays était moderne. Oui, moderne car il aimait les jeunes. Cette jeunesse que l'on pourrait appeler les "neveux des baby boomers", les enfants de ces derniers étant encore trop petits. A la télé de cette époque on voyait un certain Michel Drucker animer des émissions de variété. Il était jeune, il aimait les jeunes. Alors il faisait des trucs de jeunes. Chronique.















"Magnifique, ce soir nous recevons les grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi des stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."










Ca c'était à la fin des seventies. Vinrent ensuite sans prévenir les années 80, amorçant le déclin du Disco, déclin accentué par l'explosion alors récente d'autres genres musicaux comme le Punk, le Hard-Rock, le Reggae ou encore la New Wave. Mais Michel resta impassible devant ces bouleversements.

"Magnifique, ce soir nous rendons hommage aux grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi aux stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."


N'oublions pas de relater la popularisation au milieu de la décennie de la culture Hip-Hop et du Metal. Mais notre Michel national resta hermétique à cette nouvelle mouvance juvénile.

"Magnifique, ce soir nous rendons hommage aux grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi aux stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."


A l'aube des années 1990, la jeunesse de France se trouva divisée entre partisans de la mouvance Grunge et défenseurs de la Dance, avant que le Neo-Metal ne vienne mettre tout le monde plus ou moins d'accord, sur fond de Groove et de R&B.

"Magnifique, ce soir nous rendons hommage aux grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi aux stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."



Techno, Hardcore, House, Indus, Rap U.S. et Rap français, telles furent les styles musicaux rassembleurs qui retentissaient dans les écouteurs des lecteurs CD de nos jeunes français à la fin des années 90. Mais si nous demandions à Michel son avis sur la question...

"Magnifique, ce soir nous rendons hommage aux grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi aux stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."


Puis lentemant arriva le XXIème siècle et son lot de nouveautés, plus ou moins résurgences d'un passé musical riche donnant l'impression de ne pas avoir été exploité à sa juste valeur. Je pense notamment à l'émergence du Punk Revival, de l'Emo, du Ska...

"Magnifique, ce soir nous rendons hommage aux grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi aux stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."

... de l'Electro ou encore de la Britpop.

"Magnifique, ce soir nous rendons hommage aux grands noms du Disco : Claude François et Sheila, mais aussi aux stars internationales comme les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick Hernandez."



C'est facile de durer à la télévision française.
Il suffit juste de ne pas perdre ses fiches.


Commenter cet article

NicO 08/04/2008 12:56

Je le vois bien poursuivre sa carrière façon Futurama, avec sa tête dans un bocal.

Chuck 07/04/2008 20:30

Magnifique! C'est le plus beau post depuis la mort de Claude François, Sheila, les Bee Gees, ABBA, ou encore Patrick
Hernandez.